La réussite des think tanks du futur passe par la généralisation de l’accès aux données probantes

Alex Awiti, Director, East African​ Institute​

La deuxième journée de l’Échange de l’Initiative Think tank (ITT) a commencé par une allocution éloquente du directeur de l’East Africa Institute, Alex Awiti. Dans son discours d’ouverture, il a fait valoir qu’il importait que les think tanks aient les moyens de remettre en question les hypothèses avancées par le gouvernement et les orthodoxies étatiques strictes.

Il a rappelé aux think tanks que les gouvernements ne sont pas les seuls à avoir besoin d’idées et de données probantes sur les politiques en faisant valoir la nécessité de la mobilisation des citoyens et de l’utilisation des données probantes pour engager un dialogue plus approfondi sur les questions de politiques.

Après son allocution instructive, nous avons demandé à Alex de nous donner son avis sur les mesures que les think tanks doivent prendre pour être prêts à affronter l’avenir.

Alex a indiqué qu’il sera essentiel d’élargir la base des intervenants pour garantir la viabilité des think tanks à l’avenir. Il a exhorté les think tanks de ne pas considérer le secteur public comme l’auditoire principal de leur travail et de se tourner vers la société civile, le milieu des affaires et les communautés locales qui, eux aussi, ont besoin de données probantes pour soutenir leurs actions. Il a poursuivi en demandant aux think tanks d’utiliser les médias sociaux pour élargir leur base de soutien et favoriser la mobilisation du public et ainsi veiller à ce que le public s’implique davantage dans la collecte de données concrètes sur les résultats.

 

 

 

 

 

Share: Pinterest

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Name *
  • Website